L’allaitement… entre autres

Ecrit par ptitoiseaudesiles
Publié dans: Grandes joies et petits désagréments, lumière sur
Commentaire (0)

Je ne vais pas reprendre ce que d’autres ont si bien expliqué… mais je vais vous donner les trucs, qui pour moi, marchent et marcheront encore un moment j’espère.

Les crevasses : Elles ont tenté de pointer leur nez à la maternité… mais heureusement, elles n’ont pas persisté. C’est vrai que c’est douloureux. Une crème compatible avec l’allaitement : Lansinoh, lanolin. Elle doit être appliquée en couche assez épaisse après chaque tétée. Si possible, il est même conseillé de laisser les seins à l’air libre.

Les coquilles : Avant la montée de lait, c’est le top. Elles protègent les mamelons du contact avec le tissu (soutient gorge / tee shirt) et ça fait un bien fou. Au démarrage des crevasses, elles m’ont permis de persister ds ma volonté d’allaiter. En revanche, une fois que la montée de lait a eu lieu, le mieux c’est d’avoir recours aux coussinnets.

Les coussinnets : Evidemment, je prône les coussinnets lavables, plus écolo que les jetables ;-) A utiliser, je pense, pendant tout la durée de l’allaitement. Ils évitent les fuites qu’on ne voit pas toujours venir. Attention à ne pas conserver des coussinnets humides… ça favorise les crevasses il me semble.

Le rythme : à la maternité, j’ai entendu différents sons de cloches mais en gros, la plupart des sages femmes s’accordent pour dire que c’est à la demande !!! Et oui, on ne sait pas comment bébé prend et si le lait est aussi nourrissant qu’il le devrait… Attention quand même : une tétée doit au moins durer 10 minutes.. et 10 minutes actives !

J’entendais l’autre jour, le témoignage d’une juene maman qui disait qu’elle s’était levé jusqu’à 14 fois ds la nuit !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Là, il faut consulter !!! Y’a forcément quelque chose qui cloche: le lait, la prise, les colliques, les angoisses du bb….

Par ailleurs, cette même personne disait regretter que personne ne lui ai dit la vérité sur l’allaitement : être à la demande du bébé, les crevasses… Je crois qu’il y a un manque évident d’informations de la part de cette maman. De plus, elle s’inquiète de l’état ds lequel elle va retrouver sa poitrine… Je crois que ça dépend de la nature de la peau (+/- élastique), de l’augmentation de la poitrine en prévision de l’allaitement…

Croire que c’est une partie de plaisir et se contenter de cette idée… est un peu naïf ! Maintenant, me concernant, c’est un choix que je ne regrette en rien… mais j’étais informée des « contraintes » et je me suis fait conseiller par les professionnelles à la maternité. Bref !

Le pédiatre homéopathe consulté pour les 3 semaines de loulou m’a même dit qu’il fallait, à chaque tétée, donner les 2 seins 10 minutes au moins. Je savais qu’il fallait alterner mais je ne savais qu’il fallait le faire au cours de la même tétée… vous le saviez, vous ? Ben c’est vrai que du coup, loulou s’endort repu et pas seulement parcequ’il est bien… duc oup, le rythme indiqué ci-dessous s’est imposé tout naturellement. Je disais donc qu’il faut aussi qu’il s’écoule au moins 3h entre 2 tétées car c’est le temps dont le corps a besoin pour fabriquer du lait de qualité (comprenez nourrissant).

Lui m’a donc indiqué des horaires (à -/+ une heure) sur lesquels il faut caler loulou à savoir : 6h30, 9h30, 13h30, 17h30, 20h30-21h, 1h (si a 1h, bébé ne s’est pas réveillé, il faut le mettre au sein). pour nous ça fonctionne pas mal.

L’homéopathie : Le pédiatre nous a prescrit le cocktail suivant, à donner à chaque repas : diluer un tube de Arnica + Nux Vomica + Opium + Stramonium dans 100 ml d’eau. Conservez au réfrigérateur et donner l’équivalent d’une cuillerée à chaque repas. Et aussi : Lachesis Mutus, à diluer dans une cuillerée d’eau et à donner une fois le mardi et vendredi.

Le ok (orth ?) : Si bébé est sujet au ok, il faut le faire boire verticalement et non horizontalement. De plus, à chaque tétée, qd on change de sein et quand la pause repas est terminée, il faut faire faire un rot au loulou. Ca lui évitera aussi des mots de ventre.

Le cordon : j’étais bien décidée à ne pas m’en charger… mais bon, je n’ai pas eu le choix. Et encore, j’ai eu de la chance, les sages femmes ont fait tombé le nombril à la maternité. Bref. En faisant les soins quotidiens (bisptine + éosine), je me suis rendue compte que ça saignait encore un peu. Bon ben, comme dit le pédiatre, faut pas s’inquiéter… c’est pas ce qui va déclencher une hémorragie. Il a de l’humour le pédiatre !!!