Archive pour la catégorie ‘la FIV’

28- Janvier 2012

Samedi 31 mars 2012

Il est temps de mettre à jour ce blog !
1er janvier 2012, arrivée des rrr et top départ pour la FIV3 bis dans le nouveau centre.
Je pose un arrêt maladie et me rend aux contrôles avec ou sans mon mari suivant les jours. Ça se passe bien mais ma trouille c’est de revivre la dernière FIV à savoir une ponction tôt et ovocytes non-matures…
Vendredi 13 janvier, ponction ! Faut pas être superstitieux ! Mais pour moi c’est surtout les 1 an de mon neveu alors c’est une bonne date !
J’arrive là-bas très très stressée, j’appréhende la douleur. Le protocole d’anesthésie n’est pas le même et même s’il a des bons côtés, j’ai bcp souffert. Mais l’équipe est vraiment top, à l’écoute, humaine. C’est bcp plus médicalisé (perf, électrodes, tension,…) dans une pièce impressionnante ! Mon mari a le droit d’être présent et c’est très important pour moi. Mais lui a failli tourner de l’œil à force de me voir souffrir et a dû s’asseoir dans un coin au milieu de la ponction !
Après, retour au calme dans une salle de réveil où on vérifie s’il y a des saignements, si je me remets bien et puis, tout début d’aprèm, retour à la maison. Rien à voir avec SJL où on ne sort qu’en fin d’aprèm.
Avant, petit passage chez le biologiste pour avoir un compte-rendu de la ponction. Là il m’apprend que 10 ovocytes ont été ponctionnés mais seulement 5 de mûrs qui vont être micro-injectés (et oui, on part sur une ICSI cette fois-ci). Coup dur au moral pour moi… 5 je trouve que c’est très peu…
Maintenant, reste plus qu’à attendre…. La ponction ayant eu lieu un vendredi, le transfert se ferait le lundi soit 72h d’attente et c’est looong !!! On s’occupe comme on peut mais on a très peur tous les 2 de n’obtenir aucun embryon.
Lundi matin, le trouillomètre à zéro, on attend le coup de fil du centre qui nous annonce qu’on doit venir pour un transfert !!!! Tout ça a un parfum de déjà vécu !
Arrivés là-bas, on est reçu par une dame (je ne sais pas si elle est sage-femme, laborantine,…) qui nous explique que, sur les 5 ovocytes micro-injectés, nous avons obtenu :
- Un embryon score 3 à 8 cellules qui va être transféré !
- Un embryon score 3 à 7 cellules qui va être congelé (youpi !)
- Un embryon score 3 mais seulement à 4 cellules
Ce petit dernier est trop faible pour être congelé donc il va être détruit. Je demande alors à ce qu’on me le transfère, histoire de lui laisser une chance en milieu naturel. Elle appelle le biologiste et plaide notre cause et celui-ci accepte. Je pense avec le recul que pour lui, il n’y avait aucun risque qu’il s’accroche donc pas de grossesse multiple tentée…
On s’installe alors pour le transfert et une fois de plus, l’équipe est top ! Ils m’ont tellement détendue que je n’ai RIEN senti.
Et voilà, 2 embryons transférés !!! Je suis heureuse !!
J’ai fait le choix de reprendre le boulot dès le jeudi pour m’occuper l’esprit. Et, après avoir vérifié avec le centre que la voiture n’était pas déconseillée, j’ai décidée aussi de me rendre aux différents repas de famille importants dans le Tarn. Dans ce centre, il n’y a pas de jours de voiture interdits lors de la fenêtre d’implantation. Quand on a été conditionné pas SJL pendant 3 FIV, ça perturbe un peu mais j’ai décidé de faire confiance au centre PDV.
Et voilà les 15 jours horribles de l’attente ! Psychologiquement, je suis mieux. J’ai fait des séances avec une psy les mois précédents et ça m’a fait bcp de bien. Et le fait de savoir qu’il y a 2 embryons me donne plus d’espoir.
La 2ème semaine est horrible comme d’hab ! Les douleurs de rrr arrivent et mon moral s’effondre. Je n’y crois plus…
Et pour les symptômes : seins douloureux (merci l’utro) et gonflés (tiens, ça c’est nouveau ! Chéri, viens voir, je rêve ou ils sont plus gros ???), grosse fatigue, douleurs de rrr. Ce qui me met un peu la puce à l’oreille c’est l’absence de rrr alors que j’ai arrêté l’utro 12 jrs post transfert et on est à 15 jrs. La constipation qui est passée qlqs jours après la ponction mais est revenue pour ne plus partir. Et suite à une visite de routine le médecin m’annonce une tension à 9.5 !! Moi je suis tjrs à 12/13…
Mais, je refuse de me faire des illusions… Trop peur d’être déçue d’autant que les douleurs de rrr sont très intenses…
Arrive le 31 janvier jour de la pds. J’y vais à reculons et je n’ai pas fait de test pipi. Je dois appeler à partir de 11h mais je ne le fais pas. C’est notre anniversaire de rencontre (11 ans !) et ni lui ni moi n’arrivons à faire face à un —
Mais pdt la nuit, les douleurs sont tellement intenses que le matin au réveil j’appelle le labo. Je dois savoir…. Et là on m’apprend que ma pds est positive !!!! Avec un taux à 1393 !!! Je fonds en larmes… 5 ans d’essais et pour la 1ère fois, je suis ENCEINTE !!!!
Oubliées toutes les supers façons de l’annoncer à mon homme, je me précipite dans notre chambre, le secoue pour le réveiller et lui annonce la nouvelle. Il est tout ému….
Et après, ¼ d’heure d’émotion. J’appelle ma petite sœur qui fond en larmes au téléphone, je n’arrive plus à la calmer ! Idem pour ma mère qui vit ce parcours avec nous depuis trop longtemps. Mon homme prévient sa mère et sa sœur.
On est sur un petit nuage ! Je refais une pds 48h après et le taux a presque doublé. 1ères inquiétudes ! Mais pour le centre, mes taux sont très bons.
Je prends donc rdv pour une écho qui doit avoir lieu 1 mois après la pds. C’est très long mais c’est pour éviter qu’on ne voie rien et qu’on doive revenir plus tard.
Les 1ères angoisses apparaissent. J’ai la trouille de l’œuf clair…. Et si la grossesse n’était pas évolutive…
En attendant, je suis très fatiguée, j’ai qlqs nausées et qlqs vomissements. Et mon transit est très perturbé.

27- Une revenante !

Mercredi 13 juillet 2011

Je ne me rappelle plus la dernière fois que j’ai écris dans ce blog…

Je sais juste que ça fait longtemps et que rien n’a changé depuis…

Pour faire court, on a été pris en charge pour une nouvelle gygy qui nous a envoyé vers un spécialiste de l’infertilité masculine. Après 3000 exams de plus (plein de nouveaux qu’on ne connaissait pas !) on sait maintenant que le pb de mon mari se limite à des zozos pas assez nombreux ou pas assez normaux mais qu’il n’y a pas de pb d’anticorps ni pour lui ni pour moi. D’ailleurs, ses spermos sont bien meilleurs sans qu’on sache pourquoi et les zozos de plus en plus nombreux !

Quant à mes cycles, ils sont réguliers.

Nous avons donc fait les inséminations restantes. En février/avril et juin 2011 avec 6millions, 7 millions et 12 millions de zozos ! Ouah ! Mais malgré ça,… —— encore et toujours….

Nous nous dirigeons donc vers les FIV restantes dans un nouveau centre. Mais comme d’habitude: des exams à refaire, des spécialistes à rencontrer, des mois à attendre. Notre dossier passe en commission fin août et je dois voir anesthésiste, psy et biologiste + réunion d’infos dans la foulée. FIV3 bis estimée pour novembre 2011.

C’est long. Je me demande sans cesse si on a bien fait de changer de centre… Mais j’ai pas la réponse.

Je ne suis plus comme avant même si j’ai du mal à l’expliquer. Je  pleure moins (les larmes ne sortent plus en fait), je vis mieux au jour le jour. Je n’arrive pas à savoir si c’est parce que je suis plus zen ou si c’est parce que je n’y crois plus et me suis fait une raison… Peut-être aussi parce que j’ai enfoui ma douleur tellement profond que je ne la laisse pas ressurgir. Que je me refuse à penser au fait qu’on est sans enfant et peut-être qu’il en sera toujours ainsi et que le vie qui m’attend ne sera jamais celle que je voulais…. Alors, hop, je pense à autre chose et j’enterre tout ça ! Il y a vraiment un fossé entre ce que je ressens tout au fond de moi et ce que je suis tous les jours (souriante, joyeuse, emballée par pleins de choses) et ce qui me fait bizarre c’est que je ne me force pas… je suis juste 2 personnes. Moi même j’ai du mal à l’expliquer.

Je suis devenue tatie d’un petit Evan qui a 6 mois aujourd’hui et qui est un véritable rayon de soleil ! J’ai retrouvé toute la complicité que j’avais avec ma petite soeur et qui s’était un peu cassée pendant sa grossesse.

Bref, on va bien je pense à condition de ne pas trop réfléchir !

A j’oubliais, ma gygy soupçonne un blocage psy ! Je ne suis pas contre les thérapies ou autre seulement, ma tristesse vient uniquement du fait que je ne suis pas maman et un psy ne pourra pas arranger ça…

26- La FIV3 bis

Dimanche 27 juin 2010

Suite à l’échec de la FIV3, nous avons eu des exams à refaire (la routine !)

Mon AMH est remontée alors que j’ai encore maigri… Je ne cherche même plus à comprendre…

Au jour  d’aujourd’hui, j’ai mon protocole de prêt pour démarrer la FIV3 bis. Le centre fermant en juillet (et nous étant pris ce mois là !), ce sera en août, en septembre ou octobre.

Dieu a décidé de faire une ICSI cette fois-ci. J’ai appris par une biologiste embryonnaire que l’échec de la FIV3 n’est pas du aux zozos mais à mes ovocytes pas assez matures. Hors, Dieu m’a marqué le même dosage…. Cherchez l’erreur !

Tout ça combiné, nous avons pris rdv avec un autre spécialiste pour avoir un 2ème avis…

Mon amie ++ à la FIV1 a eu un oeuf clair et un curetage…. Et ma petite soeur est enceinte….

********************************************************************

Je ne suis plus trop présente, mon mari et moi-même ayant décidé de faire une pause avec la PMA. Je ne vais même plus sur le forum pour l’instant, j’ai vraiment besoin de prendre du recul et de vivre pour autre chose.

Je viens quand même donner les dernières news:

Nous avons eu rdv avec le Dr Seguela à Toulouse en juillet. Voilà ce qu’il en ressort:

- Le côté masculin n’a pas été assez étudié (SJDL se moque des pbs masculins, on le savait…) donc de nouveaux exams pour mon chéri qui est devenu entre tps mon mari :) : pds hormonale, écho avec doppler, nouveau spermo mais ds un autre labo et rdv avec un spécialiste de l’infertilité masculine.

- On refait le point avec elle après avoir eu les résultats.

- J’ai appris que lorsqu’un cycle dépasse les 31/32 jours, l’ovu a de fortes chances d’être complètement foireuse (pas tt le tps mais quasiment…)

- En fonction des résultats de mon homme, on reviendra peut-être sur les 2 IAC que nous n’avons pas faites.

- Concernant nos chances de concevoir naturellement, elles existent. Mais ça prend du tps à cause du double problème. Pour mettre des chiffres sur cette attente, un couple met entre 12 et 18 mois, nous on peut compter 5 ans. Dans la mesure où ça fait déjà 3 ans 1/2, c’est une nouvelle qui ne nous a pas fait trop peur ! On retient juste que c possible…

Bref, on a mis SJDL et les tentatives FIV en stand by en attendant de voir comment ça évolue. Une pause qui nous convient très bien et on essaye de (re)vivre un peu pour nous deux…

25- La FIV3

Lundi 15 février 2010

Ayant eu mes rrr 3 jours après l’arrêt du traitement (soit à J22 !), j’ai rappelé la clinique qui soumet mon dossier à Dieu et me rappelle quand il l’aura vu.

Je pense que sans surprise, on va avoir les éternels examens à refaire à savoir:

- ECBU et prélèvement vaginal

- PDS pour tous les 2 avec recherche de virus et maladies….

- PDS à J3 pour moi.

On en sait pas encore qu’on en fera la FIV3… Avant le mariage ? après le mariage ? on repart tout de suite ? on laisse passer 7 mois ?

******************************************************************************

Rien de nouveau sur le blog depuis un moment car RAS.

J’attends tjs mes ordos pour les examens à refaire et Dieu est en train de battre un record de retard pour imprimer une simple feuille de papier !!

J’espérais pouvoir faire les exams hors rrr pdt ce cycle pour qu’il ne reste + que J3 sauf qu’à la veille de mon nouveau cycle, elles ne sont tjs pas prêtes…. Reste plus qu’à prier pour pouvoir faire au moins J3 à tps sinon, on perd un cycle…. Et dans la mesure où il refuse de déleguer, on est pas à l’abri de perdre encore un cycle pour obtenir le protocole. On va finalement faire la FIV3 avant le mariage. C’est trop dur de se dire qu’on tentera rien avant septembre même si une partie de moi à peur de voir encore une tentative s’envoler….

De toute façon, je voudrais être libre de décider ça moi-même et pas être tributaire de sa lenteur à délivrer les procédures…

Et puis, j’appréhende les +++ qui pourraient arriver pdt que moi j’attends en ne sachant pas si j’y aurais droit un jour. Ce dire « c’est super, c’est bientot mon tour, faut que je sois patiente » c’est génial dans l’absolu. Sauf que moi, ce qui me vient c’est plutot « pourquoi elle et pas moi ?. S’il le faut, ça marchera jamais pour nous… » Voilà ! Je sais, je me fais violence pour réagir autrement et positiver mais….

Mon ancienne atsem vient de commencer les pic-pics après des mois d’attente et 4 ans ou plus d’essais. Je suis contente mais une partie de moi est morte de trouille que ça marche car je vais être envieuse (à la 1ère FIV, c’est pas juste….)  Caliméro ! je me mettrais des claques !

*******************************************************************************

Mes ordos sont prêtes !!! Donc, je vais pouvoir faire ma pds de J3 à temps et cérise sur le gâteau, moi qui m’inquiétait de ne pas pouvoir faire mes exams hors rrr avant mon cycle et du perdre du tps, je n’en ai même pas !!!!

Donc, direction Toulouse dans qlqs jours pour une pds et après, peut-être protocole pour mi-avril….

******************************************************************************

Ca y est, la pds à J3 est faite et comme je l’espérais, mon AMH a encore baissé: 3.74. Je ne sais pas si c lié mais elle baisse avec mes kgs et c’est ce que m’avait annoncé le D Pr** lors de notre rdv de mars 2009.
Pour infos, voilà ce que ça donne avec mon IMC:
02/2009- AMH 5.31- IMC 28.4
11/2009- AMH 4.15- IMC 25.9
03/2010- AMH 3.74- IMC 24.2

Mais, je ne sais pas si le taux est tjs trop haut ni même ce que ça change…

J’ai pris rdv avec Mont**** pour discuter avec lui du nbre d’embryons transférables à la FIV3. J’espère en obtenir 2 de sa part. Je voudrais aussi parler de mes derniers résultats pour voir ce qu’il en pense. Ce serait sympas d’avoir une interpréation des examens pour une fois…

Mon amie en protocole a obtenu 4 embryons. Elle en a 3 au congel et elle en couve 1 depuis qlqs jours.

Chéri et moi avons décidé de refaire une tentative avant le mariage pour 2 raisons. Je suis tellement prise par les préparatifs que c’est le meilleur moyen de penser à autre chose et d’éviter la « gamberge inutile » (expression préférée de Dieu !). Et puis, si ça doit être un autre échec, le mariage approchant, on s’en relèvera plus facilement je pense.

Donc, je pense débuter les pics-pics vers le 6/7 avril (si j’ai mon protocole, toujours pareil !).

*****************************************************************************

RDV avec Dieu; Non, il ne transfèrera pas 2 embryons…. Mais pas contre, il attendra d’aller jusqu’au stade blastos pour être sûre de transférer des embryons de bonne qualité.

Mon amie est ++ suite à sa FIV1.

*****************************************************************************

Petit résumé rapide de la FIV3 qui ne vaut pas la peine qu’on s’y attarde. Des fofos qui grossissent moins que d’habitude, nombreux et un taux d’oestradiol qui augmente bcp donc déclenchement à J11 et ponction à J13.

Mauvaise réaction à la morphine (vomissements tout l’aprem) et un dépot de mon homme qualifié de « limite ».

Résultat: 10 ovocytes dont 5 de mûrs et à J+2 on apprend qu’il n’y a eu aucune fécondation. Une ICSI aurait été bien mais elle n’était pas prévue… Bref, même pas le tps d’espérer des blastos que c’est déjà fini.

Pause de plsrs mois. Reprise en septembre ou octobre après le mariage et les congés d’été.

Quand ça veut pas….

*******************************************************************

24- Le 2ème TEC

Dimanche 10 janvier 2010

La clinique m’a envoyé le protocole pour mon 2ème TEC (brybry obtenu à la FIV2).

C’est le même que pour le 1er TEC sauf que le transfert est prévu à J19 au lieu de J17 car c’est un blastocyte. Il parait qu’un blasto qui survit, c’est 60 % de chance. Si ça pouvait marcher…

Je suis actuellement au milieu de mon cycle de repos donc rrr vers fin janvier et TEC vers mi-février s’il survit à la décongélation (espérons qu’on aura autant de chance que pour le 1er brybry congelé).

Le moral n’est pas au top. Lors de notre séjour entre amis pour le nouvel an, le dernier couple sans enfant a annoncé qu’ils attendaient un bébé pour août…Et mon autre amie avait un joli ventre de 5 mois 1/2. Du coup, on se sent exclu de toutes les conversations puisqu’ils sont tous parents ou sur le point de l’être. Difficile de faire bonne figure quand qlq’1 débouche le Champomy en disant « çà, c’est pour les femmes enceintes ! ».

 

Je me dis que si mon moral ne va pas, aucune tentative ne marchera…. Donc, je culpabilise car c’est peut-être moi qui les fait échouer. Est-ce qu’il ne faudrait pas tout arrêter jusqu’au mariage ? mais, en même tps, le mariage m’occupe bien l’esprit, je focalise sur autre chose… Et puis, attendre encore 8 mois ? ça va déjà faire 3 ans !

Bref, l’année 2010 commence avec un petit moral….

*****************************************************************************

Top départ du cycle de TEC le 24/01/10.

J’ai donc commencé le traitement et mon transfert est prévu le 11/02 à  J19 (car c’est un blasto) s’il survit à la décongélation.

 

Nous avons décidé de ne mettre personne au courant de la tentative cette fois-ci… On a dit à ceux qui ont demandé que ce sera pour mars ou avril. 

 

Sinon, moi j’ai eu Dieu au tél pour faire le point sur notre dossier.

Très gentil, m’a présenté ses meilleurs voeux. Je lui ai dit que je voulais faire le point après 2 FIVs et un TEC. Donc, je retransmets ses paroles. J’ai une dystrophie ovarienne qui fait que je produis trop (ils la contrôlent assez bien) mais malgré ça, nous avons obtenu à chaque fois des brybrys de très bonne qualité qui ne présentent aucun obstacle à leur développement donc « ça vaut le coup de continuer à se battre. »
Il m’a aussi demandé si j’étais dans mon cycle de TEC et espère une survie de mon blasto.

Je lui ai aussi demandé si mes brybrys perdus en observation auraient connus le même sort en mileu naturel. Pour lui, oui, pas de doute, il y a une grande perte d’embryons lors des FIV mais c’est la nature.

Bref, couversation assez courte mais comme mon dossier n’a pas connu de surprises ou d’accros, il n’y avait pas grand chose à dire.

 

Je fais mon écho de contrôle le 6/02

*****************************************************************************

Lundi 1/02, j’ai attrapé un vilain virus (gorge, sinusite, bronches, fièvre,…) donc je suis allée chez le toubib ce matin pensant avoir un arrêt pour 2 jours max. Sauf qu’il m’a demandé où j’en étais des FIV (il me fait les arrêts à chaque fois) et quand il a su que je devais faire un transfert jeudi 11/02, il a déclaré qu’il ne fallait pas prendre de risques. Déjà, il ne pouvait pas me donner grand-chose pour ne pas interférer avec le traitement donc mon virus allait m’affaiblir plus longtemps et que pour ne pas compromettre le TEC, il fallait que je me repose complètement…. Résultat, un arrêt jusqu’au 12/02 où j’enchaine avec les vacances…

Je culpabilise complètement même si c’est pour le bien du TEC… J’ai eu 1 semaine en septembre (TEC), 3 semaines en décembre (FIV) et là 2 semaines… Même en étant remplacée, je prends bcp de retard et mes différentes écoles commencent à se poser des questions…
Moi qui voulait vivre cette tentative le plus normalement possible…..

Voilà, c’était mon coup de blues du jour !

****************************************************************************

J’ai fait mon contrôle le 6/02 et tout va bien.

Endo à 7.9 et tout le reste est OK donc TEC prévu le 11/02 si la décongélation se passe bien. Je croise très fort, très fort, très fort les doigts !

Je m’occupe pendant mon arrêt….

 

Par contre, pas génial du côté des copines (dont 4 sont enceintes en ce moment). Les mails de nouvelles me brisent le moral à chaque fois. Ca discute congé mater, sexe des bébés (et oui, des jumelles en +), choix de poussette, ou alors, retour à la maison à 3 (celles qui ne sont pas enceintes sont mamans…). J’ai droit à des mails privés me demandant comment je vais, si les tentatives avancent, comment est mon moral…

Mon moral irait mieux si vous évitiez de m’envoyer les photos d’écho par exemple !

Je ne sais pas quoi faire… Comment leur faire comprendre que c’est trop dur pour moi de voir leur bonheur et leurs projets sans vexer personne ou sans couper les ponts… Comment dire que je ne viendrai pas voir la petite dernière de la bande avec elles car je me sens trop exclue des conversations mais que mes amies me manquent quand même….

J’espère qu’un jour on regardera toutes nos enfants jouer dans le jardin sans faire attention aux différences d’âge entre eux ou au tps qu’il a fallu pour les avoir. Mais en attendant, je souffre d’avoir des amies.

 

******************************************************************************

L’espoir s’est envolé ce matin. A 8h30, on a appelé la clinique et on a appris que notre embryon n’avait pas survécu à la décongélation et que donc, il n’y aurait pas de transfert…

Voilà, une claque de plus. On était plein d’espérances, il était costaud quand il a été congelé. Peut-être que si cet obtu de M****** avait accepté de transférer 2 embryons, il se serait accroché….

A l’heure actuelle, on a pas vraiment le moral et on ne sait pas quand on recommencera. Peut-être après le mariage en septembre mais dur dur d’accepter 7 mois d’attente. Bref, c’est pas la joie chez nous ce soir.

23- L’adoption

Jeudi 3 décembre 2009

Nous avons assistés à la réunion du conseil général sur l’adoption. Réunion de 4h30…. 3h30 d’informations et d’explications en tout genre suivies de questions et 1h de vidéo.

 

Cette réunion était essentiellement basée sur les chiffres de l’adoption, histoire de savoir dans quoi on s’engage et la réalité de l’adoption depuis 3/4 ans. Et bcp d’explications sur la procédure d’agrément et la commission qui statue.

Les options qui s’ouvrent à nous après l’agrément (nationale, internationale, AFA, OAA,…) seront expliquées lors d’une deuxième réunion une fois l’agrément obtenu.

 

Ce qui en ressort (je vais essayer d’ordonner mes souvenirs ! Mais attention, ça concerne le conseil général de l’Aude et il y a peut-être des choses propres à chaque département):

 

Il vaut mieux se marier avant ou pendant l’agrément car après, c’est bcp de paperasse pour changer l’agrément et le mettre au même nom… D’ailleurs, on peut demander à suspendre la procédure de 9 mois pour pouvoir se marier. Il vaut mieux retarder la commission de qlqs mois si nécessaire.

 

Il y a une personne référente qui gère notre dossier + une assistante sociale et un psy qui vont nous donner rdv pour des entretiens. On ne peut pas faire plus d’un entretien par mois car cela « remue » un peu parait-il et que ça nous laisse du temps pour nous préparer au suivant. Les entretiens peuvent être en couple ou individuels ou les deux et c’est le professionnel qui choisit. Pour l’assistante sociale, il y a au moins un rdv à domicile (mais là encore, ça dépend de la personne…).

 

Lors de la procédure, on peut demander à être réévaluer par d’autres professionnels si on estime qu’on «  ne se reconnaît pas » dans ce qu’on dit les premiers. Soit on fait cette demande dès le début et il n’y a qu’un compte-rendu présenté à la commission, soit on fait cette demande après le 1er compte-rendu et dans ce cas-là, il y en a 2. Mais attention, toute demande de changer de professionnels rallonge la procédure.

 

On nous a prévenu que les entretiens étaient rudes et qu’on pouvait avoir l’impression d’une véritable intrusion dans notre vie privée avec des questions très personnelles…

Ne pas hésiter à montrer que l’on a peur, que l’on ne sait pas tout et poser des questions.

 

J’ai demandé si le fait de continuer en parallèle le parcours PMA pouvait donner suite à une évaluation « défavorable » de la part de la psy. Faut-il avoir fait le deuil de toutes les procédures ? Son conseil: être honnête.

Par contre, si une grossesse survenait, il faut suspendre la procédure d’adoption car cela change le profil et doit donner lieu à une nouvelle évaluation. De plus, elle déconseille fortement de mener de front adoption (pas forcément la demande d’agrément) et une grossesse car c’est très dur pour tout le monde et ça peut mettre en péril le bien-être d’un enfant adopté.

 

Tout au long de la procédure, l’équipe nous aide à définir notre dossier à savoir: l’âge, le nombre d’enfants, handicap ou non, pupille de l’Etat ?, de quelle origine ?. On remplit une demande finale qui constituera le profil de notre agrément. Profil qu’ils étudient lorsqu’un enfant est présenté à l’adoption.

 

3 semaines avant que la commission ne se réunisse, on reçoit une copie du dossier qui leur sera présenté et on peut alors rectifier toute erreur administrative (adresse, prénom parents…), toute erreur concernant le profil d’enfant souhaité ou bien, ne pas être d’accord avec le compte-rendu psy et demander une 2ème équipe (si on ne l’a pas déjà fait au cours de la procédure car c’est juste 1 fois). Si on choisit de recommencer le bilan, on est quasiment reparti pour 9 mois…

 

Au bout de 9 mois, la commission statue et donne ou non l’agrément. On peut demander à venir parler devant la commission, mais ce n’est pas obligatoire, ce n’est pas non plus « bien-vu ou mal-vu ». C’est si on en ressent le besoin. A savoir que ça n’aura que très peu de poids face au bilan des professionnels qui nous auront suivis.

 

Si c’est négatif, les raisons sont expliquées et on peut faire « appel ». C’est alors une personne plus haut placée qui reprend notre dossier et donne le verdict final…

Dans le cas d’un refus, il faut attendre 30 mois pour représenter une demande d’agrément et la procédure recommence.

 

Si c’est positif, l’agrément est valable 9 mois mais il est A CONFIRMER CHAQUE ANNEE PAR COURRIER AVANT SA DATE ANNIVERSAIRE.

Depuis plusieurs années, l’adoption s’est tellement ralentie que certains couples arrivent au bout des 5 ans sans avoir eu d’adoption. Dans ces cas-là, le conseil général anticipe et les contacte au bout de 4 ans pour leur demander s’ils veulent renouveler. Si c’est le cas, une « mini » procédure recommence mais il n’y a pas de « délai de carence » et le couple ne risque pas de passer à côté d’une adoption entre les 2 agréments.

 

Sinon, en réponse à une de mes questions, pour se voir confier une pupille de l’Etat entre 0 et 1 an, il faut compter 4/5 an d’attente…

 

Chaque enfant étant unique, c’est suivant ses besoins que le conseil de famille qui « attribue les enfants » va dresser des critères qui vont permettre de sélectionner des dossiers et de choisir une famille.

 

Les enfants pupilles de l’Etat audois sont adoptés par des couples audois, en faisant toutefois attention à la géographie. On s’éloigne le plus possible du lieu de vie de la mère ou des parents biologiques.

Et dans le cas d’acouchement sous X avec pbs de reconnaissance, il essaye même de proposer l’enfant à d’autres départements.

 

Voilà en gros tout ce qu’on nous a expliqué….

 

Après discussion avec mon homme, nous allons faire la demande d’agrément très vite. J’avais un peu peur de ne pas faire face au mariage, à la PMA et aux entretiens psy, tout ça en même tps mais lui est serein. Et puis, ce qu’on voulait c’est gagner du temps si jamais on devait passer par l’adoption donc il ne serait pas logique dans notre démarche d’attendre…

 

De plus, on fera certainement une demande pour une pupille de l’Etat de 0 à 3 ans. On ne se sent pas les épaules pour l’adoption internationale. Un enfant oui, mais pas un enfant au prix de notre santé physique et mentale et pas au prix de notre couple…

******************************************************************************

Après avoir réuni tous les papiers, notre dossier est parti en janvier 2010.

1er février 2010, le conseil général accuse réception de notre demande d’agrément et nous donne les coordonnées de l’assistante sociale qui va nous suivre. Pour le psy, il faudra attendre un peu car ils attendent de savoir qui c’est.

 

Rdv pris avec l’ASS le vendredi 19/02/10 à 10h.

******************************************************************************

 

1er rdv avec l’AS aujourd’hui. A priori, ça s’est bien passé. Entretien assez décousu donc difficle de se rappeler de tout mais voilà un peu les sujets de conversation:

 

- notre parcours professionnel et où on enseigne. Bon point d’être enseignant.

- la famille est-elle au courant, nous soutient-elle ? (on reparlera plus longuement de notre situation familiale la prochaine fois)

- pourquoi notre démarche d’adoption ? On a expliqué qu’on était toujours en PMA. J’ai demandé si cela posserait pb mais apparemment pas, du moment qu’on est au clair avec ce qu’on attend des 2 démarches.

- la réalité de l’adoption de nos jours, plus ou moins notre projet pour l’instant, de manière très abstraite: voir grandir un enfant adopté et les questionnements de sa part qui surgiront un jour.

 

On a un autre rdv le 24 mars et il y en aura 4 en tout dont un chez nous. Quant au psy, ils attendent un nouveau post mais pas avant mai et 3/4 rdv avec lui.

 

Voilà

22- 2ème FIV

Vendredi 6 novembre 2009

J’ai les ordonnances pour les examens à refaire entre 2 FIVs.

Donc, des pds, une ECBU et un prélèvement pour moi et une pds et un test de fragmentation pour mon homme.

Comme on s’est bien débrouillé, à J5 de mon cycle, tout était fait, ce qui me laisse espoir que les résultats arrivent rapidement et que j’ai le protocole pour fin novembre, mon prochain cycle…

Ce qui m’inquiète un peu, c’est le test de fragmentation. Je me suis un peu renseignée (parce que bien sur, la clinique n’explique rien) et c’est un test qui est demandé lors d’échecs de FIV ou d’embryons de mauvaise qualité ou de fausses-couches à répétition. Il permet de voir si l’adn des spermatos est bon ou s’il se fragmente. Si il se fragmente, ça a pour conséquence des embryons qui n’évoluent pas ou ne s’accrochent pas. Et on ne peut rien faire contre ça….. Donc le résultat me stresse un peu…. Il faut avoir entre 0 et 10/15%. Au délà de 15%, ça pose pb et au-delà de 30%, c’est catastrophique, aucun brybry n’évoluera vers une grossesse.

Ce qui m’énerve c’est que quand tu crois avoir fait le tour des pbs, ils peuvent t’en trouver encore….

Donc, on croise les doigts pour ne pas avoir une mauvaise nouvelle de plus…. Et quand j’aurai les résultats, j’essaierai d’avoir mon protocole rapidement.

******************************************************************************

Nous avons eu les résultats des exams et le test de fragmentation est normal (9 %) ce qui nous rassure bcp quant aux chances de réussite des FIVs à venir.

Ayant eu tous les résultats, j’ai appelé la clinique qui me prépare mon protocole mais une autre tuile nous est tombée dessus.

Je suis sous anti-dépresseurs depuis 1 mois (trop dur les grossesses autour de moi, encore une amie a annoncé sa grossesse et double claque, elle attend des jumeaux….) donc j’ai demandé à parler à un docteur car je n’étais pas sûre que c’était compatible avec le traitement. Après renseignements pris auprès du grand patron, ils m’ont rappelé pour me dire que, effectivement, il fallait que je les arrête (progressivement a dit mon généraliste du coup) et m’ont proposé de prendre rdv avec le psy rattaché au centre en demandant un rdv rapide. J’espère qu’ils ne vont pas bloquer mon dossier en attendant un avis favorable de sa part comme ils l’ont fait pour l’endocrino et mon régime. Ils n’ont pas tenu ce discours mais je me méfie…. Je l’ai donc appelé et il me reçoit mercredi 25 novembre. Moins d’une semaine pour un rdv c’est assez rapide !

Je pense que ça ne me fera pas de mal de discuter avec qlq’1 habitué aux FIV même si je ne compte pas sur ça pour me rendre le moral que me fait défaut pour faire face au bonheur des autres. Je suis aigrie depuis qlq temps…. Je n’arrive pas à me réjouir pour les gens et je suis en colère contre eux et cette facilité à faire un bébé (ma meilleur amie, 1er cycle, 2 jours après son mariage….). Ils n’y sont pour rien mais je leur en veux… Qu’on soit le seul couple parmi notre groupe à passer par là, je trouve ça injuste…. Que certaines en soient à leur 2ème me désespère…. Bouhh, que je n’aime pas cette partie de moi…..

Bref, mercredi je vois ce monsieur et on verra ce qu’il en ressort….

Et lundi, j’appelle le centre pour savoir si mes ordo sont prêtes. Je ne sais toujours pas si je fais la FIV en décembre ou si j’attends janvier. Le centre ne ferme pas pendant les fêtes ni même les jours fériés mais c’est plutôt moi qui hésite. Je n’ai pas envie de me retrouver coincée pendant les fêtes. Tout ça va dépendre de mon J1 qui ne devrait pas tarder. En fonction de ça, je calcule la date à peu prêt de la ponction (en me basant sur le déroulement de ma 1ère FIV), la date éventuelle d’un transfert et des 2 jours d’interdiction de voiture…. Si ça doit tomber trop près de Noël, je pense que je vais attendre un mois même si je suis impatiente de recommencer et si c’est très dur de devoir reporter….

 

Sinon, j’ai repris le régime et retrouvé le poids demandé par l’endocrino que j’avais atteint en mai pour la FIV1 et même perdu plus. Il faut dire qu’après la FIV et durant l’été, j’avais repris…. Je pense continuer à perdre encore si c’est possible….

*****************************************************************************

Rdv avec le psy aujourd’hui. Totalement inutile et plus énervant qu’autre chose. Je ne donnerai pas suite. Des conneries de psychanalyse stéréotypée. « Il faut faire du temps votre allié » « apprivoiser la nature, lui parler…. »  » votre seule solution est de tirer votre épingle du jeu et c’est ce que vous faites…. » Je n’ai pas tout compris… J’ai expliqué entre autre que c’était difficile d’avoir des réponses à nos questions. Par exemple: test de fragmentation demandé sans nous dire pourquoi ni ce que c’était et résultat non commenté.A ça il m’a répondu que c’était à ça que servait internet !! Je rêve !
Puis, face à mes 16 ovocytes et « seulement » 2 brybrys il était certain que Dieu allait maintenant proposer une ICSI pour augmenter le nombre. Perdu !! je suis allée au 6ème juste après récupérer mon protocole et on repart pour une FIV normale…. J’appellerai bien Dieu pour qu’il m’explique juste pourquoi mais avec ses rdv téléphoniques, la FIV sera déjà passée….. Pffff
Sinon, petite remarque de la secrétaire « à oui, Mme R…., c’est vous qui avez appelé TRES souvent…. »

*****************************************************************************
J’ai bien commencé la FIV2 pour décembre et aujourd’hui: J8 donc premier contrôle.

C’est le D. Deg** qui était de service. A priori tout va bien mais j’ai moins de follicules que pour la FIV1 au même stade…et mon épaisseur d’endo m’inquiète un peu….
ovaire droit: 14-11-8-2 inf à 8
ovaire gauche: 14-13- 9×2- 2 inf à 8
endo: 5.1
Il m’a dit (en réponse à ma demande: est-ce que c’est bien ?) que leur objectif avait changé, c’est pas le nombre qui compte mais la qualité mais il s’est exprimé d’une telle manière que je n’ai pas compris si c’était l’objectif pour mon cas perso ou de la clinique en général….
Je dois y retourner à nouveau demain…
Sinon, je demande un arrêt d’une semaine à la secrétaire qui me dit non. J’explique que j’avais l’accord du D. Pr** ,elle me répond qu’il ne s’agit pas ça, Dieu a donné des consignes: pas d’arrêt même d’une journée !! Mais que je vois avec le D. Deg** et elle fera ce qu’il dit.
Donc,  j’intercepte le docteur, lui explique et il m’a répondu qu’ils étaient très surveillés par la sécu donc de voir avec mon généraliste. Si lui ne pouvait pas, il me le ferait. Que je ne m’inquiète pas, j’en aurais un de toute façon…

La suite demain

*****************************************************************************

J9

Bon, sauf contre ordre du patron cet aprem, je déclenche ce soir et ponction lundi…. J’espère qu’ils savent ce qu’ils font car moi je trouve ça pas terrible

voilà mes taux d’hier
Oestrdiol 327
PG 0.5

et mon écho d’aujourd’hui:
ovaire droit 18-12-10
ovaire gauche 17-14-9×2- 2 inf à 8
endo 6.2

Ce qui m’inquiète c’est que pour mon follicule de 18 à droite, le D. Deg** avait d’abord mesuré 14. Je lui dis que ça grossit pas bcp alors il me demande à combien c’était hier. Je lui réponds 14 donc il me dit, on va remesurer sous un autre angle. Et là, il trouve 18 !
De plus, les 9×2 de gauche, je ne les ai pas vu à l’écho. Il les a rajouté sur la feuille juste avant de partir…

Et au 6ème, je dis que c’est très tôt et la secrétaire me répond que j’en ai 2 beaux… 2 !!! mais c’est ridiculement peu pour une FIV…..
Juste devant moi, ils annonçaient à une fille qu’ils interrompaient son traitement pour une IIU car elle a 10 follicules !! avec 100 de puregon. J’en ai moins avec 150 !!

J’espère vraiment que Dieu a pris la bonne décision quand il a décidé de changer mon produit…parce que là, je suis pas trop confiante….

bon, finalement, coup de fil de la clinique, je ne déclenche pas ce soir, on fait un autre contrôle demain…

*****************************************************************************

J10

pas terrible pour moi…

J’y suis donc retournée ce matin et voilà ce que ça donne

Pour hier
Oestradiol 430
PG 0.5

et pour aujourd’hui
ovaire droit 18-13-11
ovaire gauche 20-16-9×2
endo 6.8

Je vais au 6ème, elle me dit de déclencher ce soir et ponction mardi.

Et à 12h30, coup de fil. Mont**** veut que je stimule encore, reécho demain où ils verront « ce qu’ils décident pour moi »….

J’ai un peu la trouille qu’ils décident de tout arrêter pour recommencer plus tard avec un autre dosage…

*****************************************************************************

J11

Compte-rendu de mon contrôle d’aujourd’hui:

Hier
Oestradiol 697
PG 0.6

ovaire droit 19-13-11-8
ovaire gauche 22-18-12×2-11-10-9
endo 7.2

Elle m’a dit de déclencher ce soir pour ponction mercredi mais comme ça fait 2 fois qu’on me fait le coup…. je guette un coup de fil avant de m’emballer !
Petit message pour dire que la clinique ne m’a pas rappelée donc je déclenche dans une heure….
Un peu stressée de devoir revivre la ponction…

Donc, ça se passe comme la FIV1 où j’avais déclenché à J11 et ponction à J13…

*******************************************************************************

Me voilà de retour de la ponction.

Très nombreuses aujourd’hui (5 ou 6) mais on s’est retrouvé en chambre seuls quand même. Tant mieux, ça a permis à mon homme de squatter le lit d’à côté !
Vous connaissez toutes le déroulement alors je vais à l’essentiel: c’est le D. Pat**** Ous*** qui m’a fait la ponction et même si ce fut douloureux, rien à voir avec ma 1ère FIV !! Et bcp plus rapide !
J’ai bcp apprécié le fait que l’infirmière ait noté sur mon dossier que la première ponction était douloureuse car elle avait anticipé et augmenté la dose de morphine… J’ai touvé ça vraiment réconfortant de pas avoir à demander.
Sinon, malgré toutes mes précautions de ne pas boire avant, elle a qd même du me vider la vessie dès le départ. A ce moment là, dans mon semi-brouillard, j’ai expliqué que j’étais sujette aux infections urinaires. Elle a donc fait très doucement et ils se sont assurés avant que je parte que j’avais uriné sans douleur.

Mais, ce que vous attendez toutes: 11 ovocytes !!!!

Je n’en reviens pas… Verdict vendredi maintenant.

J’ai demandé à l’infirmière (qui est vraiment un ange…) à qui je devais exprimer notre désir d’avoir 2 brybrys de transférés (si c’est possible). Elle l’a noté et en a touché 2 mots à Dieu dans la journée. Elle m’a dit avant de ne pas trop y compter vu mon âge mais elle lui en a parlé qd même. Réponse de Dieu « on verra…. ».

Je suis un peu machée et morte de faim !! Mais on est content.

Entre midi et 2, mon homme est allé acheter une boîte de chocolats pour l’équipe d’infirmières. Notre manière de les remercier de ne pas nous traiter comme un simple dossier et de rendre cette journée bcp bcp bcp plus rassurante et humaine.

*****************************************************************************

Ce matin, très bonne nouvelle: 5 brybrys !!! donc départ pour le transfert !

me voilà revenue de Toulouse.

Sur mes 11 ovocytes, 8 de matures et 5 embryons, joli score !
C’est Dieu en personne qui m’a fait le transfert. Très calme, très doux, très pro ! Par contre, 1 seul brybry car (je cite) « c’est bien suffisant pour faire un petit surtout avec celui qu’on va vous transférer. » Il était à 4 cellules mais apparemment très beau.
Malheureusement mes 4 autres étaient encore en observation ( on sait toutes que ce n’est pas génial, génial,…). La biolo m’a dit que parfois ils congèlent le matin, parfois dans l’après-midi donc ça ne voulait rien dire…. et qu’ils peuvent attendre jusqu’à J6. On verra ce qu’il advient des 4 frères.

Pas de voiture mercredi et jeudi. La dose d’utro reste la même.

On a trouvé ça très long car ils nous ont installé à 10h50 mais Dieu avait des rdv à honorer donc transfert seulement à 12h10 et repos jusqu’à 13h10…

Il m’a expliqué des trucs qu’on m’avait jamais dit comme le fait qu’il ne faut même pas que je bouge la tête pdt 1h. Et pour lui, c’est important de laisser le catheter en place pdt 1 min après avoir déposé l’embryon.

En partant, il m’a souhaité une très bonne nouvelle pour Noël ! Et oui, ma pds tombe le 25 décembre !

Sinon, j’ai pensé aux copines du forum car, les jambes repliées et avec la couverture, je ne le voyais pas pdt qu’il m’expliquait les recommandations. Et avec sa voix très grave et très impérieuse, je me suis imaginée que ça pourrait très bien être Dieu qui me parlait « d’en haut » ! Il a fallu que je chasse très vite cette image car j’ai faillit attraper un fou rire !

Maintenant, je couve les filles !

 *****************************************************************************

Sur mes 4 embryons en observation, 3 n’ont pas continué leur développement mais 1 a atteint le stade blastocyte et a donc été congélé à J6.

Voilà, on se retrouve finalement avec le même score que pour la FIV1 (1 transféré et 1 congélé) sauf que le 2ème est plus costaud qu’en juin…. Quitte à les mettre à la poubelle, j’aurais quand même préféré qu’on m’en transfère 2….

******************************************************************************

Depuis J+5 post transfert: seins très douloureux (merci l’Utrogestan)

J+7 post transfert: gros mal de tête + douleurs de rrr

J+8/+9: douleurs de rrr et seins toujours douloureux

J+10: de nouveau mal à la tête mais pas de douleurs de rrr et les seins ne sont plus douloureux

ça se déroule exactement comme la FIV1 et le TEC1…..

J+13, spottings

J+14, spottings

J+15, rrr et pds —-

Voilà, un espoir de plus qui s’envole. 3 tentatives, 3 échecs…

Je vais rappeler la clinique pour qu’ils préparent le traitement pour le TEC. Surement en février si je n’ai pas d’autres exams à faire entre.

J’ai une boule dans la gorge et les larmes au bord des yeux en permanence. Heureusement que nous étions chez nos parents pour fêter Noël, ça a aidé à supporter tout ça même si, d’une certaine façon, c’est encore plus dur que ça tombe pour les fêtes de fin d’année.

Je termine donc 2009 comme 2007 et 2008… J’ai du mal à me dire qu’un jour peut-être, ça marchera…

Que sera l’année 2010 ? de toute façon, ça ne peut pas être pire.

21- Le TEC

Samedi 22 août 2009

Voilà, les vacances sont quasiment finies et la rentrée qui arrive annonce aussi le TEC auquel on pense depuis 2 mois !

J’ai reçu les ordonnances cette semaine et je n’attends plus que mes rrr pour attaquer le traitement. Qui n’est pas composé de piqûres, super !!! Juste des cachets et des ovules (beaucoup d’ovules !). Ainsi que de l’acide folique et un autre truc donc je ne me rappelle plus le nom !

Les ordonnances sont datées du 30 juin… J’aurais donc pu faire le TEC au mois d’août si le labo me l’avait dit…. Tant pis, j’aurai au moins profité de mes vacances à fond même si ça va coïncider avec la rentrée du coup….

 Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que notre embryon survive…

 *****************************************************************************

Et voilà, top départ pour le cycle du TEC depuis jeudi !! J’ai donc commencé le traitement et prends mon mal en patience !

L’écho de contrôle du 14ème jour tombe un mercredi (9/09) et le transfert (s’il a lieu) un samedi (12/09) ce qui va être bien pratique pour nos boulots.

Je reviendrai raconter l’écho….

******************************************************************************

Privée d’internet pendant plus d’un mois et demi, j’ai tout noté sur un fichier word copié-collé après coup….

Après 14 jours de traitement, je me suis rendue une fois de plus à la Clinique de bon matin (mercredi) pour une pds et une écho en vue du TEC.

RAS, tout va bien, mon écho montre que mon corps est prêt pour un transfert à J17. C’est confirmé par les analyses normales sur ce cycle artificiel. Et oui, tout est contrôlé !

Il y a qlqs jours, m’inquiétant d’avoir des glaires blancs d’oeuf tôt pour le cycle, j’ai appelé en disant que mon ovu aurait peut-être lieu plus tôt qu’un cycle classique. Faisant mon premier TEC, je ne savais pas si ça avait de l’importance mais je ne voulais pas risquer de voir le transfert annulé… L’infirmière m’a très gentiment répondu que tout est artificiel, contrôlé par le traitement et que ce sera peut-être même pas une « vraie » ovu… Rassurée, j’ai arrêté d’écouter mon corps !

 Le stress a commencé à monter 2 jours avant le transfert…. D’autant plus que j’avais appris lors du contrôle que mon embryon avait été congelé à 3 cellules ce qui est peu… Petit à petit, j’ai commencé à me persuader qu’il n’allait pas survivre, histoire de me protéger une fois de plus. J’ai même fait le programme de mon samedi afin de m’occuper au mieux la journée si le transfert n’avait pas lieu.

 

La veille, le labo me laisse un message sur mon portable. Je ne sais pas s’ils décongèlent les embryons la veille ou le jour même donc je panique en écoutant le message. C’est juste pour me dire d’être prêts à partir à 7h30 et non 8h30 comme prévu initialement SI le transfert se fait…

Je ne dors pas de la nuit. Mon homme est confiant, comme d’hab !! Réveil 6h30 (samedi), on se lève, se prépare, sans savoir si cela va servir à qlq chose. Peut-être va-t-on devoir retourner se coucher…

7h20, mon portable sonne, c’est mon homme qui répond. Le coeur battant, j’écoute depuis le couloir et je l’entends dire « on y sera, à tout à l’heure ». Il raccroche et se tourne vers moi pour me dire de prendre mes affaires, notre embryon a survécu !! Les larmes me sont montées… Il a survécu, il s’est battu pour reprendre son développement après 3 mois de congélation !!!

Arrivés à la clinique, je comprends pourquoi ils ont avancé l’heure du transfert !! Il y a bcp de monde pour les échos de contrôle et une fille m’apprend que 6 ponctions sont prévues. J’annonce à l’infirmière que je suis là pour un TEC et on m’installe dans le même pièce que pour le transfert de la FIV1. Mon homme est prévenu, je veux qu’il reste auprès de moi cette fois-ci donc pas de menace de tomber dans les pommes !!

 L’infirmière arrive pour m’installer et là, elle me fait monter les larmes une 2nde fois en me disant que notre embryon est magnifique. Congélé à 3 cellules, décongélé à 3 aussi, il est passé de 3 à 7 cellules en 24h !!! Il a donc repris son développement très rapidement et ne l’a pas stoppé dans les 24h d’observation. Elle me dit qu’elle n’est pas venue travailler pour rien car il valait le coup !

Je suis quand même stressée malgré tout donc le transfert est moins rapide que la dernière fois car le docteur prend tout son temps pour me détendre. Je n’ai rien senti et je suis ensuite restée allongée 1h sans avoir le droit de parler. Mon homme a fait la conversation avec interdiction de me faire rire ce qui est très dur pour lui car il adore ça ! Il a réglé différents papiers, j’ai fait la pds de suivi et direction la maison pour couver.

Le labo a appelé dans l’après-midi pour me dire de ne pas prendre la voiture jeudi et vendredi. Tout se passe exactement comme pour la FIV1 à la différence que je suis plus zen.

J’ai pris le parti d’être arrétée une semaine comme pour la FIV sauf que cette fois-ci, je ne vais me donner aucune raison de culpabiliser et je suis bien décidée à ne rien faire !! Je lutte contre moi-même pour ne pas pousser le canapé quand je vois qu’il n’est pas droit, pour ne pas vider le lave-vaisselle ou ne pas passer un coup de balai mais c’est décidé, je joue les feignantes pendant 7 jours !! Au programme, télé, séries, films, bouquins et ordinateur. Je me prépare le strict nécessaire à manger, je fais des gestes lents, j’évite les déplacements inutiles. Mon pauvre chéri « bosse » pour 2 depuis samedi ! Il l’a surnommé 7 cellules et je pense que s’il s’accroche, ça va lui rester !

L’attente a commencé, on verra bien le résultat dans qlq jours…. Pour l’instant, c’est que du bonheur de savoir qu’il est en moi.

*****************************************************************************

 Le transfert a eu lieu il y a 6 jours maintenant. Je ne devais pas prendre la voiture hier (jeudi) ni aujourd’hui (vendredi). D’ailleurs, je ne suis pas montée dans une voiture depuis samedi, jour du transfert et je ne compte pas y remonter avant lundi, reprise du boulot soit 9 jours après le transfert.

Je dois avouer que les journées sont longues à ne rien faire. Je me sens déconnectée de tout d’autant plus que mon homme part tôt et rentre tard. Et quand il arrive, il a toutes les taches ménagères à faire le pauvre !!

Je continue à rester tranquille. Je passe mon temps devant la télé, sur le canapé. Mes seuls gestes se limitent à aller à la salle de bain, me faire à manger, nourrir le chat, aller chercher le courrier et un peu d’ordinateur (ce qui est très limité car on a pas internet depuis 10 jours ! Je me lache sur un doc word !).

Je ne porte rien de lourd: pas de panière de linge comme la dernière fois. Mon homme me met les courses sur la table et ne me laisse ranger que ce qui est léger !

Le plus dur, c’est que je ne ressens rien…. Des tiraillements, comme d’hab mais qui ne veulent rien dire à ce stade. Et c’est ça qui est difficile: à ce stade, il ne PEUT PAS y avoir de symptômes puisque l’embryon n’est pas encore accroché (ou alors à peine). J’ai beau lui parler ou essayer d’être positive, je ne sais même pas s’il est encore là. Je m’accroche au fait qu’il était magnifique le jour du transfert, je me dis qu’il faut bien que la chance tourne un jour, que c’est un battant celui-là mais une fois de plus, la perspective d’être ENFIN enceinte me semble tellement irréelle.

Le 26 septembre, je me rendrai au labo pour faire la pds de résultat. J’ai tellement peur d’entendre la secrétaire me dire « pas de betaHCG détectable ». Cette fois, on est plus confiants en plus. Ce n’est plus la première tentative (tout le monde dit que ça arrive rarement la première fois), les TECs ont de meilleurs résultats car le corps n’a pas été mis à rude épreuve par un traitement lourd, les copines du forum ont eu des ++ grâce à des brybrys congelés (dont une à qui on avait dit le matin même qu’il était magnifique) alors cette fois-ci, j’y crois un peu plus… Et pas de test de grossesse avant pds, c’est dit !! De toute façon, je n’en ai pas dans les placards !

Je ne porte rien de lourd: pas de panière de linge comme la dernière fois. Mon homme me met les courses sur la table et ne me laisse ranger que ce qui est léger !

Je retourne faire la baleine échouée sur mon canapé ! J’ai fait un plongeon dans mon adolescence avec des rediffusions de Charmed et Melrose Place ! Merci la TNT !!

*****************************************************************************

 J+7 post transfert…(samedi) Je m’ennuie ! Lundi, je retourne au boulot. Et même si certains élèves sont assez gratinés, ça va me faire du bien de faire autre chose que de regarder la télé !

 

Le forum me manque. Mon chéri est allé voir mes mails depuis son boulot et m’a dit que j’avais des messages des copines essayeuses. Il n’a bien sûr pas pu répondre à ma place alors je prends mon mal en patience… J’ai disparu juste après l’écho de contrôle pour le TEC, elles ne savent donc même pas que j’ai pu faire le transfert et que je couve depuis 1 semaine…

D’ailleurs, il m’a fait un copier-coller des messages que j’ai reçu sur le blog. Arum, je suis vraiment désolé que la ponction n’est donnée que 3 ovocytes…. Je ne sais pas si il y a eu des embryons et un transfert mais je l’espère de tout coeur et ça m’énerve de savoir que tu es venue poster 3 ou 4 messages et que je ne peux pas te répondre pour essayer de te remonter le moral…

 

Discussion sérieuse avec mon homme hier soir. Je lui ai dit à quel point c’était dur de pas savoir si le brybry était toujours là, dur de devoir faire face à la pds de samedi prochain avec la peur de voir l’espoir s’envoler une fois de plus, dur de voir les années passer (je vais fêter mes 27 ans et lui ses 30 très prochainement) et que pour moi, c’était irréel d’avoir enfin en test ++. Il éprouve la même chose que moi mais se dit que la chance va tourner. Pour lui, les couples avec pbs d’infertilité y arrivent après un délai assez long. Alors il trouve que 2 ans et demi, c’est assez long pour avoir enfin une bonne nouvelle !

 

Je lui ai également dit que passer par un parcours PMA enlève bcp de magie et de surprise à cet événement. Quand on a décidé de faire un bébé, j’imaginais mille façon de le lui annoncer, ou de l’annoncer à nos parents. Avec ces cycles hypers contrôlés, on est privé de cette magnifique surprise qu’on aurait pu faire à notre famille, que j’aurais pu lui faire…. C’est pourquoi on a décidé que le jour où ça marchera, on ne voudra pas connaître le sexe avant la naissance. Au moins, on aura cette surprise-là, bébé FIV/TEC ou pas !

Je commence à écouter mon corps malgré moi et je n’aime pas ça. Je guette les douleurs de rrr, les maux de tête (la dernière fois à J+9 post transfert) qui voudraient dire que c’est fini… Même si je sais que ça peut aussi vouloir dire que l’utérus travaille (du moins pour les douleurs de rrr). J’ai mal aux seins mais je me doute que c’est l’Utrogestan (600 mg/ jour, ça pardonne pas !) et ils ne sont pas plus gros…. Je ne sais même pas à quel moment la poitrine augmente lorsqu’on est enceinte… est-ce qu’elle a le temps ? Est-ce qu’elle aurait déjà du augmenter ? Les larmes me viennent très facilement depuis hier parce que le bonheur du transfert et de l’espoir laisse place à la peur de la déception, de la grosse claque…

Les filles du forum me diraient qu’il est bcp trop tôt pour penser quoi que ce soit…, que ça ne veut rien dire, symptômes, absences de symptômes, douleurs….que le seul truc vraiment fiable c’est la pds.

Finalement, je me dis qu’une semaine d’arrêt, c’est pas une super idée, je suis coupée de tout le monde et je ne fais que cogiter !! Du coup, je me lache en racontant mes états d’âme !

 Le mariage à venir me stresse aussi mine de rien. Une partie de moi se dit que si le TEC marche, repousser à août c’est raisonnable car l’accouchement serait prévu pour juin mais ça me met aussitôt en colère de penser ça car depuis plus de 2 ans, je fais des projets hypothétiques en fonction de qlq chose qui ne veut pas se produire alors je ne veux plus prendre de décisions en fonction de qlq chose d’irréel pour l’instant…
J’aimerais tellement qu’au moment où j’écris, il soit niché bien tranquillement, continuant son développement et produisant des hormones qui feraient exploser le taux de la pds…. Je ne sais pas si, nerveusement, j’aurai la force de supporter tout ça encore longtemps. La douleur et les piqûres, je peux encaisser, mais cette attente, ces espoirs déçus et cette trouille d’être malheureux, c’est bcp pour mes nerfs et ceux de mon chéri…

 Petites impressions avant d’aller me coucher: gros mal de tête ce soir à J+7 post transfert… ça sent pas bon…

*****************************************************************************

Aujourd’hui J+8 (dimanche) et c’est pas mieux. Toujours mal aux seins mais rien de particulier concernant le volume et surtout et malheureusement, des douleurs de rrr légères mais bien là….

J’avoue que je n’ai pas trop le moral… Je sens que c’est foutu et j’ai du mal à rester optimiste….

******************************************************************************

J’en suis à J+10 (mardi), la pds est prévue dans 4 jours…. C’est compliqué comme sensations… J’ai bcp de tiraillements et je me crispe quand je les ressens de peur qu’ils anoncent les rrr. Je dois dire que pour l’instant, ça reste des tiraillements et pas les élancements que je ressens en général 4/5jours avant. Mais, je me méfie car ça peut changer à tout moment et ça tire vraiment bcp. Mes seins sont toujours douloureux mais pas gonflés (flûte !), des petits boutons mais doudou sort les plaques de chocolat le soir donc….

Pas d’autres maux de tête… J’arrête pas de penser aux témoignages des copines ++ me disant qu’elles avaient des douleurs rrr, que ça faisait exactement pareil, que les seins n’avaient pas gonflés ou avaient dégonflés…. Mais, jusqu’à présent, j’ai toujours espéré et ça n’a jamais été autre chose que ces foutues rrr… Mon homme ne veut pas entendre parler de ce que je ressens physiquement car il sait que je connais bien mon corps et il veut que je lui laisse l’espoir jusqu’au bout….

 

Hier j’ai pu me connecter un peu au forum depuis l’école et ça m’a drolement touché de voir que les filles s’inquiétaient pour moi… J’ai appris du coup que la copinaute qui avait ouvert la longue liste de +++ il y a environ 2 ans (ouah, déjà!), venait de commencer une nouvelle grossesse… Je suis bien contente pour elle mais c’est un peu dur de voir que 2 ans après, je n’ai toujours pas de bonne nouvelle à annoncer et certaines en sont à leur 2ème…. Du groupe de départ, on n’est plus que très peu à être encore essayeuses et c’est dur… Je n’aurais jamais pensé en faire partie. Sur le nombre de départ, des fois, je me dis « pourquoi moi ? ». Pourquoi moi l’infertilité, les inséminations,les FIV,…

Je sais que pour certaines, c’est bien pire car le diagnostic est plus lourd. Mais est-ce que je vais être la seule à rester sur le bord de la route ? Même sur le forum de SJDL où on est toutes suivies pour des FIV, est-ce que je vais pas être toute seule au milieu des +++ des autres ?…

Pas très réjouissant comme questions mais bon….

 

Je vais encore me torturer l’esprit 4 jours…. 4 longs jours à guetter la moindre douleur, le moindre symptome. J’espère qu’un jour je pourrai dire « j’étais sûre que mes rrr allaient arriver mais c’était ++ finalement ! ».

*******************************************************************************

 J+11 (mercredi). Plus que 3 dodos et je connaitrai le résultat…. Les tiraillements sont de plus en plus forts. Je me dis que c’est forcément mes rrr car sinon, pourquoi augmenteraient-ils à mesure que la pds (donc l’arrêt de traitement, donc l’arrivée de mes rrr) approche ? Je continue à me crisper à la moindre douleur… Pas encore d’élancements. Une partie de moi y croit mais chaque fois que j’ai laissé l’espoir s’installer, la chute a été encore plus dure…

Il faut que je trouve des trucs pour m’occuper ! Dans 10 jours, nous fêtons les 30 ans de mon homme avec nos amis. Donc, je vais me plonger là-dedans cet aprem. Courses, déco,…. Plus plein d’autres choses à faire en ville, ce qui me va très bien !

******************************************************************************

 Ca y est, jour J (samedi). J’ai fait la pds ce matin et nous aurons les résultats dans 2/3 h… Je ne me fais aucune illusion…j’ai des douleurs de rrr depuis 2 jours… Donc, je pense que « 7 cellules » ne s’est pas accroché. J’ai le moral dans les chaussettes et je ne sais pas si j’arriverai à recommencer. Je crois que moralement, je suis à bout… Mon homme y croit encore un tout petit peu, optimiste jusqu’à la dernière seconde.

 

C’est négatif… On est effrondrés tous les deux. Il essaye de me consoler et moi je fais de même mais la douleur est très forte… On a vraiment l’impression que ça ne marchera jamais et on se sait pas encore si on recommencera parce que moralement, c’est très très dur….

******************************************************************************

 Mardi, 3 jours après la pds, mes rrr sont arrivées. Pas du tout douloureuses, j’appréhendais bcp à cause de la forte dose de progestérone.

J’ai appelé STJDL et on m’a expliqué que j’aurai une pds J3 à refaire avant une prochaine FIV. Je dois rappeler dans 15 jours pour avoir l’ordonnance puis mon dossier repassera en réunion d’équipe quand les résultats seront là et enfin, ils prépareront un nouveau protocole…. Le tout pas avant 3 ou 4 mois… ça nous laissera le temps de nous remettre, de reperdre qlq kilos (parce que j’en suis à +2 depuis la FIV de juin) et de voir si on recommence ou pas…

*****************************************************************************

 Face à l’échec du TEC, nous avons reparlé de l’adoption. Pour infos, nous avions déjà contacté le conseil général en juillet, reçu la documentation et été convoqués à la réunion d’infos. Mais, on n’y était pas allés car on ne se sentait pas prêts. On s’était aussi demandé si on avait le droit de déposer une demande d’agrément car je n’ai pas encore 28 ans et on n’est pas mariés depuis 2 ans.

Cette fois, on voulait être sûrs pour ne pas aller à la réunion pour rien donc j’ai téléphoné au service d’adoption et là, bonne surprise, on peut faire une demande d’agrément tout de suite si on veut ! Les critères doivent être remplis le jour où un juge rend un jugement d’adoption. Cela ne nous empêche pas de faire toutes les demarches avant….

On a donc renvoyé un courrier et on devrait être convoqué à la réunion de novembre…

20- 1ère FIV, l’attente…et résultat —

Lundi 15 juin 2009

Voilà, ça fait 48h qu’on m’a transféré notre petit embryon et je passe par un peu tous les sentiments. Des fois, très heureuse en me disant qu’il est là et que c’est peut-être le bout du tunnel. Je lui dis de bien s’accrocher parce qu’on a vraiment envie qu’il devienne un beau bébé. Et puis, par moment, je suis pessimiste… Qu’elles sont les chances que ça fonctionnne ? 25, 30 %. J’ai tellement peur de prendre encore une claque qu’une partie de moi se protège contre une mauvaise nouvelle. On a jamais réussi depuis plus de 2 ans…. Oui, mais il faut bien que la roue tourne un jour… C’est assez dur à vivre je trouve.

En plus, j’ai réalisé dimanche que je m’étais planté dans la dose de progestérone que je prends depuis la ponction. Sans entrer dans les détails, je prends double dose depuis 5 prises. J’ai donc appelé la clinique pour savoir si c’était grave. La secrétaire a pris mon message et une infirmière doit me rappeler…. Je guette l’appel, j’ai besoin d’être rassurée parce qu’à ce moment, je suis folle de rage contre moi et je culpablise d’avoir peut-être tout foutu en l’air….

 

Bon, une infirmière m’a rappelé et il n’y a rien de grave… Je dois suivre la bonne posologie maintenant mais mon surdosage n’aura pas d’incidence sur le développement ou non de l’embryon ! Me voilà rassurée !

***************************************************************************

Je n’ai pas le droit de prendre la voiture depuis hier car s’il doit s’accrocher, mon petit embryon va le faire lors de ces 48h…. C’est assez  stressant je trouve. Pas de voiture, pas de charges lourdes à porter,… Je culpablise dès que je fais un truc ! Est-ce que j’ai bien fait de passer la serpillère ?, est-ce que j’ai bien fait d’étendre le linge ? je ne devrais pas plutôt jouer les baleines sur mon canapé ? mais ça me rend dingue d’attendre sans rien faire moi ! et puis, je me dis que c’est pas un coup de balai et de serpillère qui vont empêcher la nidation non ? sinon on m’aurait bien précisé de ne RIEN faire…. Mon homme m’aide pas ! afin si mais trop justement ! quand il est là c’est: « ne fais pas ça, je vais le faire ! » « attends, je fais le faire pour toi » « repose toi et ne t’agite pas ! » AAAAAAhhhhhhhhhhhhh !!!! du coup, il a réussi ! il est au boulot et moi je culpabilise d’avoir fait un peu de ménage !

C’est trop long 15 jours !! Et en même temps, j’ai pas trop envie de savoir ! trop peur que nos espoirs s’envolent, de devoir attendre encore plusieurs mois, revivre le traitement,… Et puis, mon embryon congélé survivra t-il ? Ah oui, parce que nous n’en avons plus qu’un… les 2 en, observation ont cessé leur développement…

Moi ça m’a miné le moral mais la réponse de mon homme ça a été: « quelle importance, on en aurait pas eu besoin de toute façon. Celui là va s’accrocher et il nous en reste un pour le BB2″. L’éternel optimiste !

Moi j’essaye de rester positive mais c’est dur. En même temps, s’il y a bien une fois, depuis plus de 2 ans, où on peut espérer voir s’afficher un ++ c’est cette fois-ci….

 

****************************************************************************

On est lundi, j’en suis à J9 post transfert et 11dpo et je n’ai plus aucun espoir… J’ai des douleurs de rrr depuis 2 jours, celles qui annoncent les règles et pour couronner le tout, un sale mal de tête depuis 18h…. et lui, il est toujours là à l’approche des rrr.

J’ai le moral dans les chaussettes, je n’arrête pas de pleurer… Mon homme est absent pour 3 jours, je n’ai donc personne pour me consoler en plus.

Je suis en vacances dans 10 jours…, les grandes vacances ! D’habitude, c’est le bonheur total mais là, ça me fait peur… 2 mois à ne penser qu’à ça, à me dire que la roue ne tourne pas, à voir la grossesse de mon amie évoluer et moi, toujours au même point. 2 mois encore à vivre à moitié parce que je ne vais penser qu’à une chose: un possible TEC avec l’embryon congelé ou alors une autre FIV en septembre…. ça va encore gacher 2 mois de notre vie alors qu’on devrait normalement profiter à fond avant la rentrée. J’en ai marre de vivre comme ça…

****************************************************************************

Test urinaire — à 11 dpo

Test urinaire — à 14 dpo

Bon ben voilà, je crois que c’est mort… Je dois aller faire ma pds samedi à J14 post transfert mais je me demande si je ne vais pas aller la faire aujourd’hui parce que j’en ai marre qu’une faible espoir subsiste, c’est encore plus dur après.

Mon homme est rentré hier soir et grosse crise de larmes dans ses bras…. Il ne sait plus comment me consoler dans la mesure où il a pris une claque lui aussi. Il croyait que la chance allait enfin tourner pour nous… tu parles….

 

*****************************************************************************

Prise de sang 14 jours après le transfert et résultat —, la FIV1 n’a pas marché…

Très dur à encaisser, beaucoup de larmes, la rage, le sentiment que jamais ça ne marchera…

Un chéri au top, qui console, remotive, positive même s’il a été très affecté lui aussi par ce résultat.

J’ai donc eu le centre au téléphone qui m’a demandé d’arrêter le traitement et je dois rappeler le 10 août pour voir si mes ordonnances pour le protocole de TEC sont prêtes. Si tout se fait rapidement, le TEC devrait avoir lieu en septembre….

D’ici là, on prend encore une fois notre mal en patience….

On a aussi décidé de prendre contact avec le conseil général pour faire une demande d’agrément pour l’adoption…. C’est pas une voie très rassurante car il faut avoir 28 ans pour obtenir un agrément (j’en ai 26…) et de plus, bcp de pays n’acceptent que les couples mariés depuis au moins 2 ans (on se marie l’été 2010…). Bref, encore de nombreuses années d’attente devant nous si c’est par ce chemin qu’on doit devenir parents….

On essaye donc de garder le moral, de penser au TEC à venir (si l’embryon survit à la décongélation) ou à la prochaine FIV qu’on fera beaucoup plus sereinement car on connait maintenant toute la procédure….

19- 1ère FIV !!

Mercredi 3 juin 2009

ça y est, la machine est en route !! 1ère FIV dans quelques jours si tout va bien…

 

Pas évident de démarrer une procédure. Il m’a fallu 1 semaine et 2 coups de fil par jour (parfois jusqu’à 6) pour obtenir mes ordonnances à temps. Les secrétaires de STJDL n’arrêtaient pas de me répondre que M. Mont**** n’avait pas encore vu mon dossier et ça inlassablement tous les jours. Et moi, le stress commençait à me bouffer car mon cycle allait bientôt démarrer… Si je ratais le « coche », il fallait que j’attende 2 mois de plus à cause de la fermeture d’été… Hors de question évidemment mais les secrétaires sont bornées et n’avaient pas l’air de comprendre l’importance de ces ordonnances….

A force de harcèlement, j’ai pu avoir mon protocole à temps et j’en suis aujourd’hui à J5.

J’ai 2 piqûres par jour:

- le matin, Urgalutran (= cétrodite), en sous cut et dose unique. A faire à 8h pile donc adieu grasses mat’.

- le soir, Gonal f en stylo, sous cut aussi, 150 UI pour l’instant….

Mon chéri et ma petite soeur ont décrété qu’il fallait que je surmonte ma peur et que je me fasse mes piqûres moi-même car certains matins, je serai seule donc… Ils se sont donc plantés en face de moi le premier jour, le sourire aux lèvres, « courage, tu vas y arriver… t’as pas le choix, on te le fera pas…. ». Merci de m’avoir forcé la main, je me fais mes piqûres toute seule depuis 5 jours comme une grande !!

J’ai mon premier contrôle samedi matin: écho et pds pour voir l’évolution de mes ovocytes et adapter le dosage du soir. Voire tout arrêter si mon corps de réagit pas… Mon dieu, j’espère que non !

J’ai obtenu du gygy un arrêt de J8 à J14 (prolongeable si nécessaire) pour pouvoir prévenir mon boulot et avoir un remplaçant… Il a fallu une fois de plus se heurter aux secrétaires qui font constament barrage pour tout. Elle me disait que j’aurai un arrêt de 48h, renouvelable à chaque contrôle mais pas de durée fixe…. J’ai donc pris contact avec le gygy lui-même mais même avec son accord à lui, elle continuait à faire de la résistance ! Non mais je vous jure !

Je suis toute excitée de commencer, inquiète de la suite (surtout la ponction…), et pleine d’espoir quand même…

 

***************************************************************************

J8, samedi matin, direction la clinique de Toulouse pour le premier contrôle et savoir la suite du traitement. Bilan, je continue avec ces dosages et je reviens à J9

Voilà les résultats:

épaisseur endo: 7.9
échogénécité: 2
ovaire droit: 12, 11×2, 9×2 et 7<8
ovaire gauche: 14, 13, 12×2, 10, 9 et 5<

17B 952 et PG 0.6

2ème contrôle à J9: je continue toujours comme ça et je reviens à J10. A priori ça pousse vite et ça approche !

épaisseur endo: 8.2
échogénécité: 3
ovaire droit: 2×14, 12, 11, 2×10, 5<10
ovaire gauche: 17, 2×15, 2×14, 13, 10, 3<10

17B à 1463 et PG à 0.7

Cette fois-ci, on m’a aussi mesuré les indices pulsatilité (c’est quoi ce truc ?)
A.U.D 1.53
A.U.G 1.28

 

J10

épaisseur endo: 8.2 il a pas bougé
ovaire droit: 15, 14, 13, 11×3, 10, 8×2
ovaire gauche: 17, 15×2, 14×2, 13×2, 12, 10×2

17B à 2250 et PG à 1

On me dit de continuer et de revenir mardi. Le soir, coup de fil de la clinique me disant de réduire la dose de Gonal f à 75 UI. Je demande si c’est bon signe ou mauvais signe, on me répond de ne pas m’inquiéter, tout va bien.

J11

épaisseur endo: 8.5 échogénécité: 3
ovaire droit: 16, 15×2, 14, 13×2, 12, 11
ovaire gauche: 18, 17, 16, 15×2, 14, 13, 12, 10×2

17B à 2998 et PG à 1

Là on m’annonce que je dois déclencher ce soir et venir jeudi matin pour la ponction !! La joie, le stress, la peur, tout à la fois !

Je déclenche donc le soir à 22h30. Je relis bien les recommandations pour ne rien oublier et je prends mon mal en patience.

Mercredi soir, 1/2 lexomil et c’est parti…

 

Arrivée à la clinique jeudi matin à 7h30, le trouillomètre à 0 mais bien décidée à être forte.

On m’installe dans une chambre et une infirmière arrive pour me faire une prise de sang et m’expliquer la marche à suivre et le déroulement de la journée. Mais comme elle explique en même temps qu’elle pique, je ne suis pas super attentive donc je lui fais répéter !

Je dois mettre une chemise en papier (j’ai le droit de garder mon soutif et mon tee-shirt dessous, chouette !) et avaler un petit cachet. Direction les toilettes puis interdiction de me lever ensuite. On m’explique que c’est le docteur Pr** qui va me faire la ponction, ce qui me va très bien car c’est mon gygy et il est super doux !

A partir de là, plus de notion du temps ! J’essaye de lire mais le cachet fait effet et je m’endors. Mon chéri va régler quelques papiers administratifs puis revient près de moi.

L’infirmière est ensuite venue me chercher, m’a mise sur un brancard direction un autre pavillon. Là elle m’annonce que ce n’est plus le docteur Pr** (qui a une gastro !) mais le D. De***. Je le connais pas mais il parait qu’il est super ! On m’emmène dans une autre chambre non loin de là où va avoir lieu la ponction et j’ai droit à une injection de morphine. La piqûre en elle-même n’est pas douloureuse mais le produit… aie aie aie !!

Et puis c’est parti ! 2/3 minutes plus tard (je crois !), me voilà installée dans la salle de la ponction. En me faisant rentrer, le docteur a croisé le regard de mon chéri. Il a du voir son angoisse car il lui a dit « ne vous en faites pas, je vais bien m’occuper d’elle ». Et ce docteur n’est pas De*** non plus mais le D. Ass******. L’infirmière m’explique que c’est un peu le bazar niveau organisation ce matin…

Je dois dire que c’est très bizarre comme sensation… J’ai eu très mal mais trop ensuquée pour réagir vraiment… On me prévient que l’aiguille va traverser la paroi. C’est douloureux mais supportable et bref surtout ! Par contre, l’aspiration des ovocytes, quel cauchemar, surtout pour certains ! L’infirmière me dit quand inspirer, quand bloquer, quand expirer. Je ne sais pas si c’est vraiment utile ou si c’est juste pour me concentrer sur autre chose ! De temps en temps, j’entends « il est assez haut celui-là, mais il est trop beau pour qu’on le laisse, soyez courageuse…. ». J’ai crié de douleur 3 ou 4 fois, faut être honnête.

Après l’ovaire gauche, petite pause. Il faut savoir que je suis allée 2 fois aux WC avant la ponction mais malgré ça, je suis arrivée là-bas avec la vessie pleine. Quand je l’ai dit à l’infirmière, elle m’a expliqué qu’on allait faire avec parce que des fois ça aide mais si nécessaire, ils me placeront une sonde. Et ben, j’y ai eu droit ! Entre les 2 ovaires, le D. m’explique qu’il va me vider la vessie. Je ne réalise même pas sur le coup ! Il m’aurait dit qu’il allait me couper un pied, j’aurais pas relevé !

« On attaque l’ovaire droit, vous êtes prête ? » « Est-ce que j’ai le choix ? » Question purement réthorique ! Ce que je n’avais jamais réalisé c’est que, qui dit 2 ovaires, dit transpercer 2 fois la paroi ! Et c’est reparti ! Là, j’ai vraiment eu très mal. J’ai fini par dire « j’en peux plus… ». Mais heureusement, c’était fini. Ils m’ont demandé si ça allait , mais les sanglots m’empéchaient de répondre. Je n’arrivais pas à sortir un son. C’est dans cet état qu’on m’a rendu à mon homme dans le couloir alors je vous dis pas sa tête !! Le D. l’a rassuré « tout s’est bien passé, elle craque c’est normal. »

Retour dans la chambre du début. Le labo nous annonce qu’il peut aller faire son dépot (ça veut dire que mes ovocytes sont bons) et il me laisse 1 h. Après, je ne me rappelle pas trop, j’ai passé l’après-midi à dormir. A 15h j’ai eu le droit de boire (youpi, j’attendais ça depuis la ponction !) et à 16 h de manger un peu. Entre temps, l’infirmière est venue me dire qu’on m’avait ponctionné 16 ovocytes mûrs !!! Je me suis demandé si j’avais pas rêvé tellement j’étais dans les vapes !

Puis, à 17h30, les dernières consignes données, on a pu rentrer chez nous !

L’équipe a été vraiment super ! L’infirmière a toujours détendu l’atmosphère, plaisantant ou me maternant et ça m’a bcp aidé.

*****************************************************************************

Aujourd’hui, je me sens comme du papier maché ! On m’avait prévenu, 16 ovocytes et oestradiol élévé, ça va laisser des marques !

Je dois appeler demain matin pour savoir si il y a des embryons. C’est là qu’on me dira si je pars ou non pour le transfert. Je n’arrive pas à penser à autre chose !!

J’ai téléphoné il y a 1h pour en savoir un peu plus quand même ! La laborantine n’a pas voulu me dire le nombre d’ovocytes fécondés car ça ne veut pas dire pour autant qu’ils deviendront des brybrys donc inutile de faire des plans sur la comète ! Mais elle a ajouté très gentiment « je peux juste vous dire que ça a marché, rappelez nous demain matin. » J’en ai eu la chair de poule et je me suis empressée d’appeler mon chéri au boulot.

La suite demain !!!

 

***************************************************************************

voilà les news:
ce matin à 8h30, coup de fil au labo pour savoir si il y a des embryons et si on doit venir. C’est chéri qui a passé l’appel. Je me disais qu’une mauvaise nouvelle passerait mieux si c’était lui qui me l’annonçait ! J’ai donc attendu dans le patio pour m’entendre dire 5 min après : »prends ton sac, on y va. Il y a 4 embryons ! »

J’ai appris là-bas qu’1 est déjà congelé, 2 sont en observation. S’ils se développent bien, ils seront congelés aussi et 1 m’a été transféré !!!!
Je n’ai rien senti, suis restée 1h allongée et je suis repartie avec des consignes et le sourire aux lèvres.
Je m’inquiétais parce que j’avais des pertes depuis la ponction mais le D. Deg** m’a examiné et m’a dit que ça ne venait pas de l’utérus donc tout va bien.

Maintenant, je couve ! et mon homme ne me laisse rien faire ! Je suis interdite de voiture jeudi et vendredi qui viennent.

Mais, faut que je vous raconte le plus drôle !!! Ils ont du faire sortir mon chéri qui commençait à tourner de l’oeil pendant le transfert !! Entre la fatigue, la chaleur de la pièce, le stress accumulé et surtout le fait de « tout voir », il est devenu tout blanc !

Je serai fixée dans 15 jours et je sens que ça va être hyper long ! J’espère aussi que les 2 brybrys font leur possible en ce moment pour pouvoir être congelés. Je le saurai mercredi.

18- Nouveau rdv avec l’endocrino

Vendredi 1 mai 2009

Nous sommes le 1er mai et j’ai perdu 6.5 kgs !!! Plus que 500 petits grammes !!!

Effectivement, cela n’aurait pas été possible de commencer fin avril, les derniers kgs ont eu du mal à partir et puis, on vient tout juste de déménager donc on a encore pas mal de choses à faire.

J’en suis aujourd’hui à J3 et j’espère commencer au cycle prochain sauf que le centre de FIV ferme du 20 juin au 20 juillet. Mon prochain cycle commençant sans doute vers le 28/29 mai, je ne sais pas si cela sera possible…. Si ça ne l’est pas, ça repousse à fin juillet….. Autant vous dire que j’espère qu’ils vont me prendre pour fin mai….

J’ai rdv avec l’endocrino mercredi prochain, le 6 mai pour qu’elle donne son feu vert au secrétariat de Mont****. A moins que sa balance soit différente de la mienne, elle devrait bien afficher une perte de 7 kgs (je compte bien perdre mes 500g d’ici mercredi matin…).

J’attends donc mercredi et mon passage au secrétariat pour savoir la suite.

 

****************************************************************************

Lundi 4 mai: – 7 kgs !!!!!!!!

Trop contente ! c’est la 1ère fois que je perds autant de poids et on plus, sans utiliser ces cochonneries de substituts, de coupe-faim ou de produits miracles ! Comme quoi, quand la motivation est vraiment là, la volonté suit…

Comme je devais aller chez le généraliste, j’en ai profité pour me faire marquer du duphaston histoire d’être sûre que mon prochain cycle ne sera pas long.

 

**************************************************************************

Et voilà, je rentre du rdv avec l’endocrino…. feu vert pour la FIV !!!!!!

A sa balance, j’ai perdu 7.4 kgs en moins de 3 mois. Elle donne donc son accord pour débuter les FIV !!! C’est tout bête mais on est sorti avec le sourire aux lèvres… ça approche…

On est allé droit au secrétariat de Mont**** pour donner la lettre et demander la marche à suivre. Mon dossier doit repasser en réunion d’équipe afin de valider le protocole et les ordonnances. Je dois donc rappeler dans 15 jours. J’ai expliqué que mon prochain cycle commençait vers le 26 mai. C’est à confirmer dans 15 jours mais ça devrait être bon pour cette date là !

17- 1er rdv avec le docteur Pr** qui va me suivre à Toulouse pour la FIV

Mercredi 18 mars 2009

Je vous raconte mon rdv:

mes impressions: le docteur P**** est adorable, à l’écoute, très gentil, il explique clairement et positive !!! super !!!

compte-rendu:
le 2nd spermo de loulou est très différent du 2ème ! le nombre est très bon cette fois-ci mais il y a un pb de formes anormales/normales. Je ne saurais pas vous dire si c’est léger ou grave car je n’ai pas le résultat, je transmets juste ce qu’il m’a dit….
J’ai alors demandé si il pouvait y avoir bb couette avec ces résultats… En théorie oui sauf que mon poids pose pb. Les kg en trop font que mes ovaires produisent + de follicules que ce qu’ils devraient, et des follicules qui ne sont pas de super qualité du coup….C’est confirmé par une hormone contrôlée lors de J3: elle traduit la production des follicules et est trop élévée pour un début de cycle donc il y en a trop en préparation. Ces ovaires dystrophiques (mot barbare mais c’est pas si grave) font que les IAC étaient une perte de temps vu que même stimulée, mon ovulation n’est pas de bonne qualité….
Quand j’ai réalisé ce qu’il me disait (la perte de temps en IAC et surtout mon pb de poids qui pose pb depuis le début de nos essais), j’ai fondu en larmes ! Si on m’avait dit tout ça…. Ma gygy de Carca était pleine de bonne volonté mais est passée à côté de ça (cette hormone ne faisait pas partie de mon 1er bilan et elle a pas été assez attentive à la taille de mes ovaires)

Mais comme il est très gentil, il m’a rassuré de suite. J’ai 26 ans, je suis jeune, c’est un super atout et notre dossier est très simple donc, une fois les kgs perdus, c’est tout bénéf pour la FIV et pour un bb couette. Je cite « c’est le + rapide qui gagnera après »

Je dois donc maigrir, obtenir le feu vert de l’endocrino, foncer au secrétariat pour que mon dossier soit traité en réunion d’équipe pour obtenir le protocole… Il a dit « ce sera un grand oui de toute l’équipe, moi je valide déjà votre FIV sans pb ».

J’ai parlé de ma réaction au cétrotide. Il m’a expliqué que ce n’est pas une allergie, c’est une réaction à un composant qu’ont 1/3 des femmes. Et vu l’importance de ce produit, faudra que je fasse avec ce petit désagrément. Je ferai…

J’ai ensuite expliqué que je ne pourrai pas gérer les pds/échos, les aller-retour et mon boulot. Comme il avait compris que j’avais de la route, il m’a proposé l’arrêt de travail de suite à partir de J8. Je n’ai même pas eu à dire tout mon argumentaire (j’avais préparé !) car il m’a dit de suite que le plus important était que je sois détendue. Super docteur je vous dis !!!!

J’y retourne dans 15 jours pour un test de transfert. J’ai expliqué que mes IAC étaient douloureuses et pour lui ça a considérablement réduit les chances des tentatives faites….

petit bémol: 162 E d’analyses non remboursées au labo ce matin et on a encore celles de doudou à régler !!! vive la prise en charge à 100% (qu’il nous a  renouvelées d’ailleurs )

voili voilou !!!

 

***************************************************************************

 

1er avril 2009: retour à St Jean du Languedoc pour le test de transfert.

Stressée car je me souviens encore de la douleur des IAC. Mais le docteur P*** est adorable, il m’installe confortablement, se guide avec une écho, me repositionne sur le fauteuil et avant que je m’en rende compte, le test était fin !!!

Aucune douleur et fait en 30 s….. Il ne comprend pas pourquoi on a du utiliser des pinces sur moi les autres fois car, apparemment, chez moi le chemin est très facile…..

Je suis donc confiante pour la suite !

 

On a également réçu d’autres résultats:

-bilan hormonal, tout va bien chez nous deux;

-spermo de loulou: effectivement, plus de pb de nombre car 38 millions/ml au lieu de 16/ml il y a moins d’un an; mais plus de formes anormales, 75%, il faut être au-dessus de 60%….

Bref, des variations spermatiques….. Je ne me prends plus la tête avec ça, j’ai passé trop de temps à décortiquer nos résultats, maintenant, je laisse faire cette équipe…

Niveau régime: à peu près 4.5 kg de perdus….. C’est foutu pour commencer au prochain cycle… D’autant plus que je suis dans un cycle court cette fois-ci je pense. Ce sera donc pour fin mai. Je suis déjà très contente de moi….

16- premiers exams pour la FIV

Mardi 3 mars 2009

Bonne élève, je suis donc allée le dimanche matin à J3 à Toulouse avec mes ordonnances et mon chéri sous le bras.

Impressionnant le nombre de couples à venir faire une écho ou une pds !!

Je résume: l’écho n’a pas été faite car le gygy de garde m’a clairement fait comprendre que si on me demande de la faire entre J3 et J6, c’est pour ne pas avoir à venir un dimanche rallonger la salle d’attente ! (je rêve !). J’ai donc laissé ma place et je suis partie faire la pds (J3). On m’a allongée pendant 20 min durant lesquelles j’ai discuté avec une fille dans le même cas que moi (il parait donc que le gygy qui va me suivre est gentil et à l’écoute. Cool !!) puis on m’a piqué et pompé 5 tubes.

J’y suis retournée mardi matin (J5) pour l’écho et tout est ok chez moi. Au vu de mon dossier, le gygy a sousentendu que les IACs étaient une perte de temps dès le début. Je n’ai rien entendu… J’en ai également profité pour finir les bilans sanguins et là, on m’a carrément prélevé 15 tubes !!

Certains résultats prennent apparemment du temps donc on prend son mal en patience. Par contre, j’ai réalisé (bien trop tard…) que pour la pds de J3, ils avaient dit pas d’excitants et j’ai bu mon thé le matin comme à chaque fois… Thé à 6h30, pds à 9h20… Je poserai quand même la question.

Le lendemain, retour à Toulouse avec mon chéri pour finir ses analyses sanguines à lui et assister à la réunion d’information générale sur la FIV.

Il en ressort plusieurs choses:

- ça se fait sur un protocole court. Piqûre pour bloquer l’ovu + piqûre pour stimuler ovaires + piqûre de déclenchement, le tout sur à peine 15 jours ! Rien à voir avec le protocole long que font certains centres. Je trouve ça super !!

- le produit qui sert à bloquer l’ovu s’appelle le CETROTIDE. Ben, c’est le produit qui m’a déclenché ma réaction allergique lors de l’IAC1 !!

- le produit qui stimule c’est GONAL. Je ne connais que le PUREGON pour l’instant.

- enfin, d’après le grand professeur, c’est tout à fait compatible avec la vie professionnelle. Pds à 7h30, puis écho de contrôle, puis passage au secrétariat. Le tout ne prend que « 1h30″ tous les 2 jours ou tous les jours. « Allons, mesdames, vous pouvez continuer votre activité professionnelle !! » Sauf que moi j’ai 1h de route aller + 1h de route retour + le stress de tout gérer + du temps perdu sur les corrections, les préparations et tout le reste. Non, je suis désolée, si c’est tellement important d’être zen et détendue, moi je ne peux pas cumuler les deux…

 

Je résume: je râle un peu après tout et j’ai 10 000 questions à poser lors de mon rdv du 18/03 !! Normal quoi !

Sinon, le régime avance (- 2 kg) mais on en a parlé avec chéri et si jamais on nous permet de commencer en avril, on repoussera peut-être à mai car en avril nous finissons les travaux et nous déménageons…. Je préfère ne pas être sur tous les fronts en même temps et mettre toutes les chances de mon côté. On est plus à un mois près !

 

 

******************************************************

 

Mercredi 11/03, direction Toulouse pour le spermo de loulou et sa pds.

Enfin, tous les examens sur la liste sont faits !!

On en a profité pour rapporter le dossier FIV au secrétariat, payer la cotis de l’association et voir défiler toutes les filles venant faire leur contrôle quotidien. A 10h, certaines faisaient encore la queue pour avoir leur dosage suivant. Et après, Mont**** dit qu’à 9h on est dehors !!

************************************************************

 

Pas de nouvelles de mes examens sanguins, j’ai donc appelé le labo qui m’a annoncé les avoir postés depuis longtemps. Je n’ai rien reçu donc ils les rééditent et on ira les chercher en main propre.

14- RDV pour la FIV

Mercredi 11 février 2009

Mardi 10/02, nous avions rdv à la clinque ST JEAN DU LANGUEDOC à Toulouse avec le D. Mont**** pour une éventuelle procédure de FIV dans les mois à venir.

Je vous fais donc  un résumé de notre rdv:

45 min d’attente, classique quoi ! Je n’ai pas compris qu’on ait pas encore installé des consoles de jeux dans les salles d’attente !!

Finalement, on nous fait rentrer dans un bureau où le professeur nous rejoint ensuite.

Mont**** est très spécial.. Très imbu de sa personne, je trouve.

10 000 questions portant sur bcp de choses nous concernant et pas vraiment la place pour des interruptions de notre part ou un peu d’humanité. J’ai fait 2/3 interventions qu’il a jugé inutiles…

J’avais plein de comptes rendus d’examens qu’il n’a même pas voulu voir…. A croire ques mes 4 IAC et les réactions de mon corps aux différents traitements ne sont d’aucune utilité. Un peu frustrant de s’entendre répondre suite à une précision de notre part: « Je vous ai posé la question ?, non. Donc c’est que c’est inutile pour moi… »

Ca c’est pour les points négatifs (il y en a d’autres, j’y reviendrai)

Mais, on sent le professeur qui maîtrise, qui va bien tout prendre en charge. Non pas que ce soit hyper important pour lui que tu aies un enfant mais il a des stats et une réputation à maintenir et c’est le champion dans son domaine !

A priori, on est partis pour une FIV et il ne s’inquiète pas pour la réussite. Il faut quand même attendre le résultat de la concertation avec son équipe. Elle se réunit le 23/02, je dois téléphoner le 24/02.

Pas une seule allusion au fait que je sois jeune et ça, ça fait plaisir !

Après 30 min de rdv, il nous a dirigé vers plein de ses collègues pour un suivi plus complet et a demandé de faire ou refaire certains examens. On a donc quitté son pavillon pour aller au sécrétariat des autres et ensuite au labo.

Au programme:

11/02 rdv avec l’endocrinologue pour moi. Je suis en surpoids, si ça doit avoir un impact, au régime !

25/02 réunion d’information à la clinique

11/03 rdv au labo pour mon homme pour:

-un autre spermo (spermo culture et test de migration de survie)

-des pds (caryotype pré ICSI, sérologies, testo, inhibine, prolactine, etc,…).

Le temps d’attente pour un simple spermo est effrayant !

18/03 rdv avec le D. Prat (gynécologue) qui va me suivre.

De plus, au labo, ils m’ont fait de suite une analyse d’urine et un prélèvement .

Et pour finir, à mes prochaines rrr je dois venir à J3 pour une pds (séro, et des tas de dosages hormonaux + caryotype pré ICSI) et une écho pour comptage de follicules.

Vu la date de l’IAC4, je pense que je suis bonne pour aller à Toulouse dimanche 22/02 pour la pds de J3 (le labo peut la faire ce jour-là) et reToulouse le lundi pour l’écho (à faire entre J3 et J6). Et ça tombe… le jour de la rentrée…

Je passe maitenant au gros point négatif:

J’ai demandé si ma gygy de Carcassonne pouvait faire le suivi pour m’éviter les allers-retours et il n’est pas franchement pour. Il a l’habitude des gens avec qui il travaille et n’a jamais bossé avec elle. Il attend un suivi très carré et sélectionne ses partenaires. Elle peut toujours essayer de téléphoner pour s’entretenir avec lui mais…

Il avait l’air d’insinuer qu’on n’était pas là pour choisir une procédure « pratique » pour nous, j’ai donc mis les choses au clair en expliquant qu’on fera tout ce qu’il faut mais pourquoi se priver de ce qui peut être plus pratique, moins fatiguant et moins stressant ?

Bref, je pense que je suis partie pour demander des absences à répétitions au boulot et à me taper les 2h de trajet toute seule (j’ai peur de la circulation de Toulouse….) parce que mon homme ne pourra pas être absent pour une simple pds qui n’est même pas pour lui.

Quand aux IAC, pour lui, il faut toujours s’arrêter à 3, le reste est une perte de temps.

Voilà où nous en sommes. Avec les exams et les rdv qui s’étalent jusqu’à mi-mars, ben on est pas prêts de commencer…

J’ai pas trop le moral. Trop d’infos et de rdv à digérer d’un coup, trop d’attente encore et je suis effrayée par ce qui m’attend.